Le Bilinguisme

1. L’immersion précoce, dès la maternelle, en occitan

Avec l’immersion linguistique, l’occitan sert à enseigner des disciplines non linguistiques, comme les mathématiques, l’histoire-géographie. L’occitan est langue d’enseignement et langue enseignée.

A Calandreta, la pratique du bilinguisme précoce ouvre naturellement aux autres langues et cultures romanes et à toutes les autres. Dès la maternelle, sensibilisation à la diversité linguistique (Musique de Langues). En primaire, le programme Familhas de Lengas apporte une étude plus approfondie des correspondances entre les langues, ce qui amène les enfants à découvrir la diversité dans le respect des différences.

2. Les avantages

En plus de l’acquisition d’une deuxième langue, l’éducation bilingue débouche sur une véritable ouverture pluriculturelle et sur une double lecture du monde et de la réalité. Elle permet ainsi de mieux appréhender les différences, puisque l’enfant voit tôt que d’autres choses existent, ce qui a une grande importance dans la construction de la personnalité : la différence ne fait pas peur, au contraire elle les attire. L’enfant bilingue, naturellement curieux, s’ouvre à toute nouvelle langue rencontrée. C’est donc tout le contraire du repli et de l’enfermement. Le bilinguisme ouvre aussi des perspectives de plurilinguisme : l’enfant qui acquiert une deuxième langue améliore, par la comparaison et manipulation de plusieurs langues, sa langue maternelle et peut facilement acquérir d’autres langues et langages plus abstraits comme par exemple, les mathématiques.

3. L’Objectif :

En ce sens, Calandreta a pour objectif d’installer les conditions d’un véritable bilinguisme en transmettant l’occitan à côté du français afin de valoriser et de développer les capacités d’enfants très jeunes à acquérir une deuxième langue et de maîtriser deux langues de façon équivalente. C’est donc pour cela que la seule langue utilisée par l’enseignant est l’occitan. L’apprentissage de cette langue se fait alors naturellement puisqu’elle devient outil d’acquisition d’un savoir.

On considère 3 stades dans l’acquisition d’une langue :
1- Le seuil de compréhension
2- Le seuil de communication
3- Le seuil de conceptualisation.

1- Le seuil de compréhension est en général rapidement atteint dès la Petite Section par l’utilisation constante d’une langue dont le vocabulaire est en relation directe avec le vécu quotidien de l’enfant, ses centres d’intérêt immédiats et ses compétences.

2- Ce n’est que lorsque ce premier seuil est atteint, en particulier au niveau des institutions pédagogiques (moments rituels instaurés pour favoriser la communication) que l’échange enfant et enseignant peut se faire en occitan et que la langue prend son sens réel de véhicule d’enseignement et d’outil pour l’acquisition du savoir.

3- Le seuil de conceptualisation commence en grande section et se développera jusqu’à la fin du primaire, voir au début du collège. Ce n’est qu’à ce stade que l’enfant peut avoir une utilisation complexe de la langue, tant dans son rôle d’outil que dans son utilisation à des fins scientifiques (mathématiques par exemple). L’enfant est alors en situation optimale pour l’apprentissage systématique de la lecture, de l’écriture et des opérations mathématiques de bases en occitan.

 

Publicités